Porte-bazar pour petit loulou impatient

L’été arrive enfin! Et avec lui, la perspective de vacances avec leurs trajets plus ou moins longs selon les sensibilités. Pour une enfant de deux ans, impatiente et vite agacée, deux heures de route peuvent paraître interminables. Et, en bonne partageuse, elle réussit bien à les faire paraître interminables pour les parents aussi!

La cause: rien à faire. Et pour cause, elle n’a pas accès facilement à ses jouets et livres.

Je sais qu’il existe des petits sac à pendre au siège du passager avant pour contenir les jeux et livres. Mais une fois attachée dans son siège, le sac aurait été trop loin. Du coup, brainstorming, mesures et on est parti pour un porte-livres/jeux/doudou/tétine/caillou (biffer la/les mention(s) inutile(s)) à placer sur la portière de la voiture.

Ca a été plus facile que prévu. J’ai cousu deux grandes bandes de tissu (mesurée pour s’adapter à la voiture et à la hauteur de son siège) et deux triangles. Une fois cousus ensemble, cela donnait ceci:

Comme la poche avait tendance à bailler, j’ai insérer une plaque en plastique dans la partie avant. Pour le dos, j’ai laissé souple pour que ça s’adapte parfaitement à l’arrondi de la portière. Pour la fixation, j’ai cousu deux petits élastiques, que j’attache in fine à des ventouses sur la vitre de la voiture.

Et voilà ce que ça donne! Je suis assez contente et ai hâte de tester cette nouvelle installation avec la miss. Mais a priori, elle devrait pouvoir atteindre tout son joyeux bazar et (espérons) passer le temps plus facilement.

Sac et pochette réversibles

Pour le Noël passé, j’ai eu l’occasion de tester un nouveau patron: celui du sac réversible.

L’avantage: deux sacs en un. Le désavantage: pas de poche ou de fermeture prévue sur ce modèle.

Comme je ne me sentais ni le courage, ni l’expérience d’adapter le patron, j’ai cousu une pochette à part (réversible elle aussi) pour accompagner le sac. Comme ça, les clés et autres petites choses risquent moins de tomber du sac.

Voilà ce que ça a donné. Deux versions du même sac, au choix en fonction de son envie du jour.

sac réversible

Et sa pochette assortie.

Pochette réversible

Le patron du sac et les explications en photo se trouvent sur le blog de Verypurpleperson (par ici).

Housse ipod

Pour protéger mon ipod quand il se retrouve dans le fond de mon sac, j’avais auparavant cousu une housse à rabat avec une fenêtre pour la molette et une fenêtre pour l’écran (c’était ici). Relativement pratique, elle a déjà bien vécu… et même survécu à la mousson au Vietnam. Résultat, elle est un peu délavée et, comme je débutais en couture, les petits défauts du début sont devenus de gros défauts (effilochage et tout et tout).

Bref, je me suis attelée à la confection d’une nouvelle housse car, avec mes prochains (nombreux) trajets en train, je vais en avoir bien besoin! J’ai opté cette fois pour un modèle plus simple mais plus pratique. Parce que, finalement, se casser la tête à faire des fenêtres pour quand même sortir l’ipod pour regarder un film, ça n’en vaut pas la peine. Et puis, souvent, la beauté est dans la simplicité, vous ne trouvez pas?

Voilà donc le résultat: une pochette avec une longue attache qui permet de maintenir les écouteurs enroulés autour de l’ipod.

ipod1

J’ai choisi une toile de Jouy pour l’extérieur, un peu épaisse pour résister à l’usure. Et pour l’intérieur, un joli tissu fleuri type liberty pour donner un peu de couleurs. Délicieusement british, je l’adore!

ipod2

Petit conseil en plus donné par ma copine couturière: imperméabiliser la pochette avec un imperméabilisant textile pour la protéger des taches.

Range-bazar

Ouille ouille ouille! Je m’étais promise – juré craché – que je posterais un article par semaine parce que j’ai quelques petites choses à vous montrer… Et voilà qu’il y a un mois de passé déjà depuis le dernier post! :S Bref, me revoilà pour vous présenter…

Comment l’appeler ce truc, au fait?

Mon range-bazar, mon porte-bidules et autres machins choses!

Voilà comment tout a commencé. En vidant sa chambre, mon frère a retrouvé un range-bazar de quand il était petit. Trop enfantin, il n’en voulait plus. C’est dommage, car je trouvais l’objet fort pratique mais pas très joli. Je me suis alors lancée le défi de le reproduire dans un joli tissu pour pouvoir y ranger mon bazar de couture (d’où son nom!) et libérer de la place sur ma table de travail.

Voyez vous-mêmes le résultat:

AVANT

portebidules1

APRES

portebidules2

Je l’ai réalisé avec un tissu venant de chez Véritas. Ils ont depuis quelques mois une magnifique collection de tissus un peu vintage et très originaux.

Voilà, tout mon bazar (ou brol pour mes compatriotes ^^) a trouvé son rangement, et le rangement, sa place sur ma table de couture!

portebidules3

Coussin à épingles

Petite réalisation bien pratique: le coussin à épingles!

Jusqu’ici, j’utilisais le coussin à épingles fourni dans mon mini kit de couture, à savoir une boule toute rouge sensée ressembler à une tomate. Pas très joli et pas pratique puisque, étant ronde, elle roulait chaque fois que je voulais piquer une épingle dedans.

Quand je suis tombée sur ce patron que je trouvais tout mignon, je n’ai pas pu résister!

L’avantage est qu’il y a plus de surface pour piquer et, étant carré, il est plus stable et ne roule pas à chaque mouvement!

Le patron à télécharger est en anglais mais rien de bien compliqué! Il y a des dessins et des diagrammes qui sont tout à fait compréhensibles. Pour les dimensions, faites selon vos besoins. Bref, voilà mon résultat! De quoi coudre dans de meilleures conditions! 🙂

pincushion

 

Namasté!

C’est pas tout ça mais l’été est bel et bien fini. Les cloches de la rentrée ont sonné. Il est donc temps de reprendre les bonnes habitudes dont, entre autres, se remettre au sport. Pour recommencer dans de bonnes conditions, j’ai anticipé cet été en me parant pour la rentrée sportive. Je me suis acheté un bon tapis de yoga (à savoir, qui ne glisse pas!). Dans le rayon, je vois les sacs pour emporter ce précieux tapis. Mais bon, je les trouvais un peu chers… Voilà l’occasion de me lancer un nouveau défi couture!

Je sais, je sais, je poste beaucoup de projets couture au mépris des projets tricot. Ne vous inquiétez pas. Je n’ai pas retourné ma veste! Je tricote toujours mais je me suis lancée vers la fin mai dans un gilet trèèèèès long! J’ai presque fini le corps du pull. Après ça, il me restera à tricoter les manches. Un peu de patience, donc. Il sera prêt pour la Noël (normalement…).

J’en reviens à mon sac de yoga. J’ai farfouillé un peu sur le web avant de me casser la tête à en confectionner un de toute pièce et je suis tombée sur le blog du hibou sur le fil. Cécile y propose un tuto d’un sac de yoga traduit d’un patron en anglais! Merveilleux! Et en plus – petit clin d’oeil – « le hibou sur le fil » est un compatriote! ^^

Voilà, assez palabré. Je vous présente ci-dessous mon sac réalisé sur base de ce patron (je l’ai juste simplifié en ne cousant pas de poche).

Namasté!

sac1

sac2

Parce qu’il y a bavoir et bavoir

Comme dit précédemment, les cigognes font des heures sup’ ces temps-ci! Pour la naissance suivante, j’ai composé un pack naissance ayant les qualités que je préfère : facile, utile et mignon!

Voici donc le pack bavoirs : un bavoir (pour bébé) et trois bavoirs d’épaule – ou burp rags/burpees… – (pour papa, maman…).

burpees

L’élément de base ici est un petit essuie éponge. Une fois le bavoir découpé, j’ai divisé le reste de l’essuie en trois dans le sens de la largeur pour réaliser les bavoirs d’épaule (ça donne 16×47 cm environ par bavoir d’épaule).

Le bavoir monstre n’est pas une première. J’avais déjà testé le patron ici. Mais cette fois, j’ai utilisé du papier thermocollant pour fixer les yeux et les dents. C’est tellement plus simple et le résultat fini est plus net. En plus, ça ne coûte pas très cher, donc c’est tout bon.

Les burpees ou bavoirs d’épaule sont, comme leur nom l’indique, de longs bavoirs à poser sur l’épaule pour quand bébé fait son rot… et plus si affinité… Pour les réaliser, rien de plus simple. On découpe un rectangle d’essuie éponge et un rectangle de joli tissu pour le verso. On les coud ensemble endroit sur endroit en laissant un trou de 5-10 cm par lequel on retourne le burpee sur l’endroit. On pique tout le tour et emballé c’est pesé.

Comme je le disais, c’est un projet facile (surtout en ce qui concerne les bavoirs d’épaule), utile pour les parents et tout mignon!

Happy biberon time!