Lingettes lavables

Peu après la naissance de ma petite puce, je me suis vite rendue compte que les lingettes et les cotons jetables pour le change n’étaient vraiment pas idéaux. Nous avons commencé à repenser notre mode de vie en « zéro déchet ». Soyons clairs, nous en sommes encore loin! Mais un petit geste puis un autre… et ça peut commencer à faire une différence.

Donc, même si nous n’avions pas la possibilité matérielle et le feu sacré pour passer aux langes lavables, nous avons au moins fait un effort par rapport aux lingettes lavables. Elles ont bien vécu en deux ans et sont maintenant bien décolorées, mais toujours en bon état d’utilisation.

Aujourd’hui, j’ai remis ma machine à coudre en route pour une amie qui m’en a commandé. Pour l’occasion, j’ai sorti mes plus beaux tissus. Et je suis assez contente du résultat. Au final, c’est tout simple. Des carrés de tissu éponge et des carrés de coton de 12×12 cm pour que, une fois cousus, ils fassent 10x10cm.

Pour ma propre utilisation, je couds des carrés de 10x10cm pour un résultat final de 8x8cm.

Et voilà le résultat! Une chouette idée de cadeau de naissance!

Soit dit en passant, ça peut aussi servir de lingettes démaquillantes. 😉

♪ ♫ Ne regardez pas le renard qui passe… ♪ ♫

Voilà des mois que ces bavoirs ont été offerts mais, finalement, c’est la bonne saison pour vous les présenter!

J’ai trouvé ce patron de bavoirs très mignons avec un petit renard gambadant sur le site Cré-enfantin. J’ai réalisé le plus grand des deux. Franchement, je vous conseille d’aller faire un tour sur ce site qui regorge de belles créations.

Ce que j’ai adoré dans ce patron, c’est le fait que le motif ne se limite pas à l’avant du bavoir mais passe autour du cou. Mais aussi que l’appliqué est inversé (éponge sur tissu et pas l’inverse comme habituellement). Et puis, le renard est tellement mignon!

Par contre, c’est quand même beaucoup de chipotage pour coudre toutes les pièces.

Pour faire un joli ensemble, j’ai réalisé trois « burpees » ou bavoirs d’épaule dans les mêmes tissus que le bavoir.

Voilà mon résultat. Et pour le patron, c’est par ici.

bavoirs renard

Sac et pochette réversibles

Pour le Noël passé, j’ai eu l’occasion de tester un nouveau patron: celui du sac réversible.

L’avantage: deux sacs en un. Le désavantage: pas de poche ou de fermeture prévue sur ce modèle.

Comme je ne me sentais ni le courage, ni l’expérience d’adapter le patron, j’ai cousu une pochette à part (réversible elle aussi) pour accompagner le sac. Comme ça, les clés et autres petites choses risquent moins de tomber du sac.

Voilà ce que ça a donné. Deux versions du même sac, au choix en fonction de son envie du jour.

sac réversible

Et sa pochette assortie.

Pochette réversible

Le patron du sac et les explications en photo se trouvent sur le blog de Verypurpleperson (par ici).

Saint Nicolas est passé!

La date tant attendue est enfin arrivée… Le 6 décembre… et la venue du grand saint Nicolas!

A dos d’âne et accompagné de son meilleur ami, le Père Fouettard (quoiqu’en dise l’ONU), il a distribué des cadeaux aux enfants sages. Et comme mon adorable filleul a été sage comme une image, il avait dans sa hotte un cadeau pour lui évidemment!

saint-nic

Apparemment, saint Nicolas a des dons de couture et s’est inspiré des patrons d’Amber des Crazy little projects.

esssui lion1

Si, comme saint Nicolas, vous voulez créer une cape de bain « lion », le patron est ici.

De quoi rendre l’heure du bain encore un peu plus gaie!

essui lion2

Range-bazar

Ouille ouille ouille! Je m’étais promise – juré craché – que je posterais un article par semaine parce que j’ai quelques petites choses à vous montrer… Et voilà qu’il y a un mois de passé déjà depuis le dernier post! :S Bref, me revoilà pour vous présenter…

Comment l’appeler ce truc, au fait?

Mon range-bazar, mon porte-bidules et autres machins choses!

Voilà comment tout a commencé. En vidant sa chambre, mon frère a retrouvé un range-bazar de quand il était petit. Trop enfantin, il n’en voulait plus. C’est dommage, car je trouvais l’objet fort pratique mais pas très joli. Je me suis alors lancée le défi de le reproduire dans un joli tissu pour pouvoir y ranger mon bazar de couture (d’où son nom!) et libérer de la place sur ma table de travail.

Voyez vous-mêmes le résultat:

AVANT

portebidules1

APRES

portebidules2

Je l’ai réalisé avec un tissu venant de chez Véritas. Ils ont depuis quelques mois une magnifique collection de tissus un peu vintage et très originaux.

Voilà, tout mon bazar (ou brol pour mes compatriotes ^^) a trouvé son rangement, et le rangement, sa place sur ma table de couture!

portebidules3

Namasté!

C’est pas tout ça mais l’été est bel et bien fini. Les cloches de la rentrée ont sonné. Il est donc temps de reprendre les bonnes habitudes dont, entre autres, se remettre au sport. Pour recommencer dans de bonnes conditions, j’ai anticipé cet été en me parant pour la rentrée sportive. Je me suis acheté un bon tapis de yoga (à savoir, qui ne glisse pas!). Dans le rayon, je vois les sacs pour emporter ce précieux tapis. Mais bon, je les trouvais un peu chers… Voilà l’occasion de me lancer un nouveau défi couture!

Je sais, je sais, je poste beaucoup de projets couture au mépris des projets tricot. Ne vous inquiétez pas. Je n’ai pas retourné ma veste! Je tricote toujours mais je me suis lancée vers la fin mai dans un gilet trèèèèès long! J’ai presque fini le corps du pull. Après ça, il me restera à tricoter les manches. Un peu de patience, donc. Il sera prêt pour la Noël (normalement…).

J’en reviens à mon sac de yoga. J’ai farfouillé un peu sur le web avant de me casser la tête à en confectionner un de toute pièce et je suis tombée sur le blog du hibou sur le fil. Cécile y propose un tuto d’un sac de yoga traduit d’un patron en anglais! Merveilleux! Et en plus – petit clin d’oeil – « le hibou sur le fil » est un compatriote! ^^

Voilà, assez palabré. Je vous présente ci-dessous mon sac réalisé sur base de ce patron (je l’ai juste simplifié en ne cousant pas de poche).

Namasté!

sac1

sac2

Top tout simple

C’est l’heure du défi!

L’été étant enfin là, mes aiguilles de tricot sont un peu délaissées (pour cause de chaleur… on n’y croyait plus!) au profit des aiguilles de couture. Dans le même état d’esprit que pour le top précédent, j’ai des envies de petits hauts… et comme les tissus débordent de mes armoires, autant les utiliser! Ca fera d’une pierre deux coups pour satisfaire mes envies de vêtements neufs ET d’apprentissage de la couture.

Bref, j’avais acheté une robe d’été trèèèès longues qui m’embêtait plus qu’autre chose. Je l’avais raccourcie jusqu’au genou, ce qui me laissait une belle bande de tissu.

top3

Je choisis de tester un modèle tout simple puisque je ne suis pas encore experte (faisons les choses progressivement) et le tissu est suffisamment bariolé pour donner du peps à lui tout seul.

Comme d’habitude, je suis allée au feeling. J’ai pris un tee-shirt dans lequel je me sens bien et m’en suis servie pour couper la forme du top. J’ai cousu les côtés et juste faufilé le haut pour pouvoir accrocher les bretelles plus tard. L’ourlet du bas était déjà fait puisque c’était le bas d’une robe à l’origine (on ne va se fatiguer inutilement quand même!). J’ai ensuite cousu deux bandes pour les bretelles.

top4

Après plusieurs essayages pour trouver la position parfaite des bretelles – c’est-à-dire qui couvraient les bretelles de soutien-gorge tout en étant assez serrées pour ne pas glisser – j’ai pu les coudre dans l’ourlet du haut du top pour qu’elles tiennent bien.

Me voilà donc avec un nouveau top tout mignon. Je crois que je suis en train de faire de sérieux progrès en couture! 🙂 *happy*

top1

top2

Si des couturières expérimentées voient de gros défauts et veulent me donner des conseils, je suis toute ouïe! N’hésitez pas! (J’accepte aussi les compliments, à bon entendeur!). 😛