Bonnet Poppy et col choupi!

Fini à temps! Voilà quelques jours que le temps s’est sérieusement rafraîchi ici. Justement, j’ai tout juste fini de tricoter l’ensemble col et bonnet pour ma petite puce.

En ce qui concerne le bonnet, j’ai craqué et ai acheté le patron du bonnet Poppy de Justine Turner sur Ravelry.

poppy-hat

Je l’ai tricoté dans une laine Fonty BB Merinos couleur lavande, achetée dans la chaleureuse boutique Le petit grain à Saint-Valéry-sur-Somme. Et voilà ce que ça donne.

bonnet

Pour le col, j’ai tricoté un grand rectangle en point jersey tissé, déjà testé ici. Je vous remets le patron ici: Jersey Tissé, pour les distraites. La seule différence, j’ai tricoté un rectangle deux fois plus grand que la hauteur voulue, que j’ai ensuite replié sur lui-même pour qu’il soit doublé en laine et non en polaire. Pour le style, j’ai ajouté un bouton en forme de flamand rose, réalisé en pâte Fimo par la marraine de la puce. Et oui! Du fait-main jusqu’au bout! (Souvenez-vous des splendides boutons déjà réalisés pour son petit kimono).

col-elsa

Et voilà le tout porté par la miss! Une fois qu’elle les a essayés, elle m’a regardée et m’a dit « Belle! ». Trop touchée que ça lui plaise. ^^

bonnet-et-col-elsa1

Notez au passage ma splendide planche à repasser… Elle ne daignait pas se laisser prendre en photo. A force de lui tourner autour, j’ai réussi à en prendre quelques potables… Mais pour le fond, y avait pas trop le choix! ^^

bonnet-et-col-elsa2

J’adore ce modèle! Un petit air des années 20, je trouve. So chic! Et doublé en polaire pour ne pas avoir froid aux oreilles!

Le prochain bonnet sera pour moi! Si j’arrête de le défaire et de le recommencer (erreur d’inattention, mauvais calcul de mailles, etc.), je l’aurai peut-être encore pour cet hiver! 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

Bonnet et col bien chauds

L’hiver est à nos portes. L’occasion de ressortir ses aiguilles. Ô joie!

Une copine a prévu le coup et m’a demandé, bien en avance, de lui confectionner un ensemble col et bonnet pour sa fille. Une fois le modèle choisit, je m’y suis attelée et voilà donc la miss au chaud pour l’hiver.

Le bonnet est un Swirl Hat (déjà tricoté l’année dernière ici) disponible gratuitement sur Ravelry (moyennant inscription gratuite sur le site). Le petit plus réclamé par ma copine: une doublure en polaire. Pour m’y aider, j’ai utilisé cet article: « Comment faire un bonnet en tissu polaire« . Une fois le bonnet cousu, je l’ai retourné et rentré dans mon bonnet en tricot. Le point délicat a été la couture de la doublure… Mon tricot étant en côtes, il avait tendance à se « rétrécir » sur lui-même. La polaire, par contre, restait bien raide. Il fallait donc coudre avec un point suffisamment élastique pour que la couture ne craque pas au premier passage de la tête. J’ai donc cousu avec un point échelle invisible en tirant régulièrement sur les tissus pour l’étirer au maximum.

col

Pour le col, j’ai tricoté un rectangle d’environ 16 cm sur 50cm dans un point de jersey tissé. Cela faisait longtemps que j’avais envie de le tester, mais jamais l’occasion ni le courage! Bref, je me suis lancée, et ça donne plutôt franchement bien! Suite à vos demandes, j’ai pris un peu de temps pour vous expliquer la méthode dans le pdf ci-après: Jersey Tissé. De rien, de rien! Une fois le rectangle tricoté, je l’ai aussi doublé de laine polaire. Et le tour était joué!

Prochainement, je vous montre un ensemble bonnet et col tricoté pour ma fille en jolie laine lavande. Même col mais bonnet différent avec un petit air des années 20. ^^

Et d’ici là, regardez plutôt!

bonnet-et-col1

bonnet-et-col2

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Snowy snood

La Noël est (enfin) arrivée! Ouiiii! La période tant attendue (ou redoutée… pour le portefeuille) des cadeaux!

Encore plus que la joie de les recevoir, il y a eu aussi la joie d’offrir les cadeaux faits par mes petites mains. J’ai eu le temps d’en faire quelques-uns cette année, vous les découvrirez au cours des prochaines semaines (pour les plus assidues).

Parce qu’il faut bien choisir un ordre de présentation, je vais vous les montrer dans l’ordre de leur création. Pour commencer donc, voici le col baptisé « Snowy snood » tricoté pour ma belle-soeur.

Snowy snood blog2

Il s’agit d’une adaptation de la Mustard Scarf de Jane Richmond disponible gratuitement sur Ravelry.

Monter 26 m. Tricoter comme la Mustard Scarf en s’arrêtant à 132 cm de longueur totale. Coudre les deux extrémités.

Cela donne un motif aéré mais très chaud malgré les trous-trous puisqu’on fait deux tours et que la laine est bien épaisse et douce. Pour ce modèle, j’ai utilisé 250g d’une laine épaisse, tricotée sur des aiguilles 12. Ne me demandez plus le nom de cette laine, j’ai jeté le papier… De toute façon, l’échantillon importe peu dans ce genre de tricot.

Détail important, la laine est 100% acrylique! Souvenez vous du col Stockholm tricoté l’an dernier pour cette même belle-soeur… qui a rétréci de moitié et feutré après son passage en machine. Paix à ses mailles! J’espère que, cette fois, il n’y aura pas de massacre à coup de machine à laver…

Snowy snood blog1

Panoplie contre le froid

L’hiver est à nos portes! C’est officiel! On rallume le chauffage et on ressort tout l’équipement pour lutter contre le froid qui s’annonce. Et cet été, Martine a pris les devants et m’a demandé si je voulais bien lui préparer une panoplie sur-mesure pour affronter le froid de la manière la plus pratique possible.

En se baladant, elle était tombée amoureuse d’un chauffe-épaules rouge que portait une dame sur une robe noire. Du coup, elle m’a demandé si c’était possible d’en faire un. Mais bien sûr ! Je ne recule jamais (ou presque) devant un projet tricot ! Le désir de Martine était donc d’avoir un accessoire pour se protéger le cou de façon efficace, sans avoir à replacer son écharpe quand on a les mains prises, le tout en couleur vive dans un point relativement sobre mais élégant. Pour la laine de couleur, j’avais déniché une super laine au magasin Le petit grain à Saint-Valéry-sur-Somme (en Picardie): de la « Fonty Super Tweed ». Une laine d’une qualité remarquable et respectueuse de l’environnement! Que demander de plus!

Nous avons donc choisi un modèle ensemble (que j’ai adapté et retravaillé pour avoir le modèle demandé) et, comme point, le « fisherman’s rib » ! Les « fisherman’s rib » ou côtes du pêcheur portent bien leur nom ! Il s’agit de côtes 1×1, mais travaillées d’une façon différentes (vous verrez dans le lien proposé plus loin). Elles donnent un tricot de côtes en relief, épaisses et moelleuses ! De bonnes grosses côtes pour se protéger du froid! J’ai trouvé plusieurs techniques pour tricoter cette côte du pêcheur. Après plusieurs essais, j’ai choisi cette technique-ci : http://www.purlbee.com/fishermans-rib-scarf-cowl/ Mais vous pouvez trouver plusieurs vidéos en tapant fisherman’s rib dans youtube.

Pour la forme du chauffe-épaules, j’ai réutilisé le patron de mon premier chauffe-épaules. Les dimensions indiquées fonctionnent bien. Il faut cependant faire attention : les dimensions de ce patron sont données pour deux parties cousues ensemble. Dans le cas présent, j’ai utilisé une aiguille circulaire. L’avantage est qu’il n’y a aucune couture mais il faut bien faire attention à doubler les mesures… puisqu’on ne tricote qu’une partie entière et pas deux !

A la demande de Martine, il fallait un col plus petit. J’ai donc monté un col d’environ 64 cm de diamètre. On diminue ensuite, sur 9 cm de hauteur, jusqu’à 50 cm de diamètre. Après quoi, on augmente jusqu’à 100 cm de diamètre sur 17 cm de hauteur. On tricote enfin jusqu’à la longueur voulue.

Avec ces explications, vous pourrez adapter ce modèle à tous les types de laine et à toutes les aiguilles. Il ne vous reste qu’à calculer le nombre de mailles par rapport à votre échantillon.

Voilà les explications détaillées pour ce chauffe-épaules.

Matériel

– 4 pelotes de Fonty Super Tweed rouge chiné

– une aiguille circulaire 5 mm

Echantillon

10 x 10 cm = 17 m. x 25 rgs

Explications

Monter 108 m. (environ 64 cm) sur une aiguille circulaire n°5

Tricoter en côtes 1×1 ou en « Fisherman’s rib ».

Placer deux marqueurs pour séparer les mailles en deux parts égales.

A partir du 13e rang, diminuer de 4x 2 m. tous les 2 rgs. (1m. à chaque marqueur pour que le tricot soit agrandi de manière régulière).

Continuer à tricoter jusqu’au rang 33 (soit 9 cm).

Commencer les augmentations :

– augmenter 5x de 2 m. tous les 3 rgs (1m. à chaque marqueur pour que le tricot soit agrandi de manière régulière).

– augmenter 7x de 2m. tous les 2 rgs (idem).

– augmenter 6x de 2m. tous les 3 rgs (idem).

Continuer à tricoter jusqu’au rang 140.

Rabattre les mailles souplement! (Je me permets d’insister car j’ai du tout défaire et recommencer la fermeture du tricot car il était tout étriqué!)

Et voilà le résultat!

Et porté, ça donne ça!

Avec ce modèle, on peut même se permettre la fantaisie de porter le chauffe-épaules avec les « côtés » sur le devant (on fait donc un quart de tour) pour avoir un aspect pointu de poncho.

Vous remarquez qu’il y a une paire de mitaines assorties. La panoplie parfaite pour affronter l’automne.

Elles sont vraiment très simples. Voici les explications ci-dessous.

Monter 32 m. (soit environ 15cm, ou plus en fonction de la taille de votre poignet)

Tricoter en côtes 1×1 jusque 7 cm de hauteur.

Augmenter de 5 x 2m. tous les 2 rgs (jusque 10,5 cm de hauteur).

Laisser en attente 6m. pour le pouce et continuer à tricoter jusqu’à 18 cm de hauteur.

Rabattre les mailles souplement.

Reprendre les 6m. du pouce et relever 6m.

Tricoter les 12m. en côtes 1×1 jusqu’à la hauteur voulue.

Rabattre les mailles souplement.

Bon tricot à toutes! Et faites chauffer vos aiguilles pour ne pas grelotter cet hiver!

Cadeau de Noël – la suite

Cet hiver, j’ai eu le temps de tricoter deux cadeaux de Noël. Après le col Stockholm pour ma belle-soeur, j’ai tricoté avec amoooouuuuur une écharpe toute volantée pour ma maman.

Le patron est le même que pour mon écharpe tourbillonnante. J’ai juste adapté le nombre de mailles.

Comme quoi, l’effet est complètement différent en fonction de la laine choisie! La mienne, plus peps et enfantin. Celle-ci, plus classe et souple. L’effet est garanti… mais qu’est-ce que ça prend comme temps! Pour toutes celles que ce modèle intéresse – car c’est vrai que le résultat est topissime! -, vous voilà prévenues!  Un effet top demande quelques (beaucoup) d’heures de travail!

Col Stockholm

Avant toutes choses… JOYEUX NOËL A TOUTES!!!!

Je n’ai pas été très présente sur le blog ces derniers temps pour la simple et bonne raison que j’étais en train de tricoter des cadeaux de Noël! Et qu’une fois finis, je ne pouvais pas les poster, de peur que les personnes ne les voient!

Voilà enfin une des deux pièces tricotées pour la Noël: le col Stockholm, dont le patron vient de Ravelry, of course! Vous retrouverez le patron ici! Le mien est un peu plus court que l’original, mais donc plus ajusté. Je préfère autant!

Un col, bien épais, avec un motif original ET réversible!

Vraiment beau et pas très compliqué. Il a apparemment beaucoup plus à ma belle-soeur!

J’ai adoré le tricoter, tout autant que l’offrir! Ca réchauffe le coeur (et le cou 🙂 ) d’offrir du tricot!

Tourbillon coloré

Enfin!!!! J’ai terminé cette satanée écharpe! Commencée en février, le manque de laine et la mauvaise volonté des vendeuses de chez Veritas m’ont empêchée de la terminer (pour vous remémorer mes péripéties de l’époque, c’est par ici).

Enfin la voilà, toute prête à être portée cet hiver! Je la trouve marrante. Elle ressemble à une grosse pâte fusilli ou à un de ces gros ressorts colorés qu’on faisait descendre les escaliers étant petites! En tout cas, je l’adore! Elle tourbillonne, tournicote, tortillonne dans tous les sens et met un peu de volume et de couleurs sur nos tenues d’hiver toutes sombres et tristes.

Elle est hyper simple à réaliser. Plus simple que ça, c’est le point mousse! Tellement simple même, que ça m’ennuyait de la finir (on fait tout le temps le même schéma)… une autre raison pour laquelle j’ai mis du temps à la terminer!

Il y a plein de patrons sur ravelry. Cette écharpe est apparemment à la mode! J’en ai d’ailleurs vus dans un magasin de prêt-à-porter. Il y a apparemment plusieurs techniques pour un même résultat. Le patron le plus simple (trouvé après avoir bien entamé mon tricot) est ici. Mais c’est en anglais.

Pour ma part, j’ai procédé comme suit:

– Monter 18 m.

– Tricoter 9m. end., 9m. env.

– Glisser la première maille, tricoter 6m. end., enrouler la maille suivante (N.B.1), retourner le tricot et tricoter à l’envers pour revenir au début du rang.

– Glisser la 1ère m., tricoter 5m., 1m. enroulée, retourner au début,

… et ainsi de suite jusqu’à…

– Glisser la 1ère m., tricoter 2m., 1m. enroulée, retourner au début.

– Glisser la 1ère m., tricoter 8m. end. (N.B.2), 9m. env.

Et on recommence jusqu’à la longueur souhaitée!!!

N.B. 1 : maille enroulée: glisser la m. sur l’aiguille de droite, passer le fil devant, re-passer la m. sur l’aiguille de gauche, ramener le fil derrière.

N.B. 2 : passer l’aiguille sous le fil préalablement « enroulé » en tricotant la maille à l’endroit.

Portée en boa,

en « cravate »,

ou en vague « près-du-cou », elle a de la gueule, vous ne trouvez pas?

J’aurais presque hâte qu’il fasse plus froid pour pouvoir la tester en conditions réelles! (Mais je dis bien PRESQUE, faut pas déconner non plus, je ne suis pas maso!)

Allez, c’est pas tout ça, mais il va falloir commencer à s’y mettre pour les cadeaux de Noël éventuels (à voir en fonction du temps… comme toujours). En route vers Ravelry pour piocher des idées du tonnerre!

Petit rappel: il n’est pas trop tard pour participer au concours-anniversaire du blog!