Porte-bazar pour petit loulou impatient

L’été arrive enfin! Et avec lui, la perspective de vacances avec leurs trajets plus ou moins longs selon les sensibilités. Pour une enfant de deux ans, impatiente et vite agacée, deux heures de route peuvent paraître interminables. Et, en bonne partageuse, elle réussit bien à les faire paraître interminables pour les parents aussi!

La cause: rien à faire. Et pour cause, elle n’a pas accès facilement à ses jouets et livres.

Je sais qu’il existe des petits sac à pendre au siège du passager avant pour contenir les jeux et livres. Mais une fois attachée dans son siège, le sac aurait été trop loin. Du coup, brainstorming, mesures et on est parti pour un porte-livres/jeux/doudou/tétine/caillou (biffer la/les mention(s) inutile(s)) à placer sur la portière de la voiture.

Ca a été plus facile que prévu. J’ai cousu deux grandes bandes de tissu (mesurée pour s’adapter à la voiture et à la hauteur de son siège) et deux triangles. Une fois cousus ensemble, cela donnait ceci:

Comme la poche avait tendance à bailler, j’ai insérer une plaque en plastique dans la partie avant. Pour le dos, j’ai laissé souple pour que ça s’adapte parfaitement à l’arrondi de la portière. Pour la fixation, j’ai cousu deux petits élastiques, que j’attache in fine à des ventouses sur la vitre de la voiture.

Et voilà ce que ça donne! Je suis assez contente et ai hâte de tester cette nouvelle installation avec la miss. Mais a priori, elle devrait pouvoir atteindre tout son joyeux bazar et (espérons) passer le temps plus facilement.

Poussette personnalisée

Pour son anniversaire, ma petite arsouille a reçu une poussette pour jouer à la petite maman. Elle l’adore et y joue sans arrêt. Seulement voilà, personnellement, il y a quelque chose qui me chiffonnait dans son look. Couleur uniforme, tissu synthétique… Je la trouvais un peu tristounette, conformiste. Et puis… soyons honnête… je ne suis pas pour le genrage. Les filles ne doivent, à mon sens, pas baigner dans le rose et les froufrous dès le plus jeune âge. Apprenons-leur à apprécier d’autres couleurs. Parce que question marketing, on dirait qu’ils n’en ont gardé que deux: le rose et le bleu! Effrayant!

Bref, c’était aussi l’occasion de m’amuser un peu en couture. J’ai donc fait mes fonds de tiroirs et ai choisi d’utiliser de la récup’ pour confectionner une nouvelle poussette.

J’ai donc utilisé un vieux pantalon en velours gris de mon amoureux, des chutes de rideaux pour confectionner des biais, une chute de moustiquaire (pour le panier), des boutons et cordons de récup’. Après découpe sur un tissu-test, je me suis lancée et voilà le résultat.

Je suis assez satisfaite. Je la trouve plus douce, avec quand même une touche de féminité avec le tissu Liberty sur le pare-soleil. Et on garde malgré tout du rose grâce aux roues et aux décorations en plastique. Un bon compromis je trouve. La petite arsouille l’aime toujours autant et promène allègrement son bébé dans tout l’appartement.

Et vous? Vous la préfériez avant ou après?

 

 

Bonnet Poppy et col choupi!

Fini à temps! Voilà quelques jours que le temps s’est sérieusement rafraîchi ici. Justement, j’ai tout juste fini de tricoter l’ensemble col et bonnet pour ma petite puce.

En ce qui concerne le bonnet, j’ai craqué et ai acheté le patron du bonnet Poppy de Justine Turner sur Ravelry.

poppy-hat

Je l’ai tricoté dans une laine Fonty BB Merinos couleur lavande, achetée dans la chaleureuse boutique Le petit grain à Saint-Valéry-sur-Somme. Et voilà ce que ça donne.

bonnet

Pour le col, j’ai tricoté un grand rectangle en point jersey tissé, déjà testé ici. Je vous remets le patron ici: Jersey Tissé, pour les distraites. La seule différence, j’ai tricoté un rectangle deux fois plus grand que la hauteur voulue, que j’ai ensuite replié sur lui-même pour qu’il soit doublé en laine et non en polaire. Pour le style, j’ai ajouté un bouton en forme de flamand rose, réalisé en pâte Fimo par la marraine de la puce. Et oui! Du fait-main jusqu’au bout! (Souvenez-vous des splendides boutons déjà réalisés pour son petit kimono).

col-elsa

Et voilà le tout porté par la miss! Une fois qu’elle les a essayés, elle m’a regardée et m’a dit « Belle! ». Trop touchée que ça lui plaise. ^^

bonnet-et-col-elsa1

Notez au passage ma splendide planche à repasser… Elle ne daignait pas se laisser prendre en photo. A force de lui tourner autour, j’ai réussi à en prendre quelques potables… Mais pour le fond, y avait pas trop le choix! ^^

bonnet-et-col-elsa2

J’adore ce modèle! Un petit air des années 20, je trouve. So chic! Et doublé en polaire pour ne pas avoir froid aux oreilles!

Le prochain bonnet sera pour moi! Si j’arrête de le défaire et de le recommencer (erreur d’inattention, mauvais calcul de mailles, etc.), je l’aurai peut-être encore pour cet hiver! 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Bonnet et snood pour passer l’hiver au chaud

Ohéééééé! Y a encore des gens par ici?

C’est pas tout ça mais ça fait des mois que je n’ai plus rien posté. La faute à l’arrivée de ma Puceke, des acrobaties, repos forcé, tout ça tout ça…

note à l’attention des non-belges: le « ke » est une terminaison flamande pour dire « petit ». Ma petite puce donc. Ma fille ne s’appelle pas Puceke! (quelle horreur!)

Bref, je suis de retour, mais pas pour vous jouer un mauvais tour (ceux qui auront compris l’allusion me feront signe 😉 ). Juste le temps de ranger un peu le bazar accumulé, de faire les poussières et de chasser les araignées, et nous voilà repartis, j’espère pour un bon moment.

Comme vous l’avez compris, ces derniers mois n’ont pas été très productifs en créations. Je m’y suis remise en septembre et ai donc (enfin) quelques jolies pièces à vous montrer! Il faudra vous y faire, les prochains tricots seront principalement des tricots pour enfant. Quel plaisir d’habiller ma Puceke avec des pièces uniques, et de terminer bien vite un ouvrage! Ben oui, faire un pull pour quelqu’un qui ne mesure même pas 70cm, ça va plus vite que pour un adulte, ce qui s’accorde bien avec ma jauge de patience qui est déjà bien vite épuisée après les batailles de panade (de nouveau, pour les non-belges: comprendre « compote » ou « purée de fruits »), les courses à quatre-pattes dans le salon et les lancers de tétine.

J’ai terminé dernièrement un ensemble bonnet et snood en laine Supertweed Fonty, offerte par Jacques et Carole du Petit Grain de Saint-Valéry-sur-Somme à l’occasion de la naissance de la petite Miss. De la laine toute douce et respectueuse de l’environnement, génial! J’ai utilisé un peu plus d’une pelote pour l’ensemble.

Le bonnet est le même modèle que précédemment posté ici. Puceke n’avait finalement pas su le mettre car le bonnet tourbillon était trop grand à sa naissance… puis c’était l’été… Du coup, on prend les mêmes et on recommence. Je trouve ce modèle génial car tout simple et rapide à faire, mais original avec ses côtes qui tournent. Vous trouverez le patron (en anglais mais facilement traductible) de ce Swirl Hat via Ravelry. J’ai juste tricoté 12,5 cm au lieu de 14 cm car cela me semblait trop grand pour sa petite tête.

Le snood est un modèle pioché dans le magazine Ideal Layette #163 (le même magazine que pour le kimono couleur potiron). Rien de compliqué ici non plus. Il s’agit d’un rectangle tricoté en point de blé et cousu à l’extrémité pour en faire un tube. En principe, le snood devait faire deux tours… mais c’était trop long! Et un tour, ça donne tout aussi bien.

Bref, trêve de palabres, et voici le résultat!

15-11-12 Elsa-bonnet et col (1)                                                                 © Tous droits réservés.

Notez la coopération du modèle qui a accepté de reporter ses obligations crapahutesques de deux minutes pour prendre les photos.

15-11-12 Puceke-bonnet et col (2)                                                                  © Tous droits réservés.

Très prochainement, je vous montre le mini-poncho en laine des moutons de la Baie de Somme. A croquer!

Couverture pour Maxi Cosi

Toujours dans l’optique de la préparation de la venue de la petite puce, j’ai testé le patron Hooded carseat blankies de Kelly du blog The Complete Guide to Imperfect HomemakingIl s’agit tout simplement d’une couverture avec des fentes prévues pour laisser passer les sangles du Maxi Cosi (ou autre siège-enfant de voiture).

C’est en anglais (désolée pour les Françaises récalcitrantes aux langues étrangères…) mais pas de panique! Kelly a eu la bonne idée de faire un pas-à-pas en photo très bien fait qui permet de comprendre facilement les étapes à suivre.

Le patron original proposait deux tissus entre lesquels on intègre une couche de flanelle. J’ai simplifié l’histoire en utilisant un plaid et un joli tissu… avec des petits renards!!! ^^

plaid maxi cosi1

Résultat pas trop parfait… Je vais d’ailleurs éviter de faire des gros plans! En clair, le tissu a un peu bougé pendant la coupe et la couture. Du coup, il n’est pas très symétrique. Mais de toute façon, une fois dans le Maxi Cosi, avec un bébé dedans, c’est le genre de choses qui ne se voient pas. De plus, la pose du biais est encore une étape compliquée pour moi… Surtout quand il s’agit de faire des angles que j’ai fait au feeling.

Bref, voilà ce que ça donne ouvert.

plaidmaxicosi2

Et ce que ça donne une fois fermé et bien emballé!

plaidmaxicosi3

Encore une bonne chose de faite!

Prochain projet (fini aujourd’hui) que je vous présenterai: un couvre Maxi Cosi (et plus une couverture, attention de ne pas se tromper! 😉 ) pour isoler bébé du soleil.

Cape de bain « panda »

Si vous êtes couturière, même débutante, et que vous souhaitez faire un cadeau de naissance sympa, pratique et apprécié de tous les parents (aucune réclamation et que des heureux jusqu’à présent), je ne peux que vous conseiller la cape de bain personnalisée.

Le modèle vient du site Crazy Little Projects. La créatrice en a confectionnés plein selon son humeur et son imagination. Mais plutôt qu’un long discours, allez voir par vous-mêmes ici.

Pour ma part, c’est mon troisième essai. J’avais déjà réalisé un cape de bain « hibou » et un cape de bain « lion ».

Pour les nouveaux parents, je me suis inspirée du patron pour en créer un inédit, parfaitement adapté au papa… qui a pour totem scout Panda. 🙂 Et voilà le résultat! Encore un peu et le papa le gardait pour lui. 😉

Cape panda

Ouh ouh… est mon essuie?

Avoir des amis qui repeuplent le monde, ça donne l’occasion de tester des projets pour enfants tout mignons! J’en avais déjà vu plein, mais à quoi bon si on a personne qui pourrait en profiter…

Il y a quelques temps, j’étais tombée sur ce projet d’essuie à capuche pour enfant que j’avais trouvé trop chou (en me baladant sur Pinterest, bien sûr!). La créatrice en a fait des tas! Un nouveau par mois en fait: ourson, dragon, requin, Angry birds ou Rudolph! Y a le choix (et de quoi craquer!). Allez voir, ça vaut la peine! La liste de ses créations sont ici. Et ça vous donnera peut-être des idées pour vous en confectionner. Tout est en anglais, certes, mais les photos sont bien prises et très explicites pour réaliser facilement ces essuies.

Vu que c’est la mode des hiboux pour l’instant (et on se demande un peu pourquoi, au fond?!), j’ai craqué sur l’essuie hibou.

hibous1

Comme ils sont fabriqués à partir d’un grand essuie de bain et d’un petit (pour la capuche), l’essuie est trèèèèès grand. J’imagine le nouveau-né là-dedans. Il faut avouer qu’il y a un risque de ne pas le retrouver! Mais bon, l’avantage, c’est que les nouveaux parents pourront en profiter au moins jusqu’aux 7 ans de l’enfant (au moins…) si l’essuie tient le coup jusque-là.

hibous2

Voilà donc deux essuies prêts à s’envoler pour rejoindre et emmitoufler des petits bouts de chouh-ouh! ^^