Poussette personnalisée

Pour son anniversaire, ma petite arsouille a reçu une poussette pour jouer à la petite maman. Elle l’adore et y joue sans arrêt. Seulement voilà, personnellement, il y a quelque chose qui me chiffonnait dans son look. Couleur uniforme, tissu synthétique… Je la trouvais un peu tristounette, conformiste. Et puis… soyons honnête… je ne suis pas pour le genrage. Les filles ne doivent, à mon sens, pas baigner dans le rose et les froufrous dès le plus jeune âge. Apprenons-leur à apprécier d’autres couleurs. Parce que question marketing, on dirait qu’ils n’en ont gardé que deux: le rose et le bleu! Effrayant!

Bref, c’était aussi l’occasion de m’amuser un peu en couture. J’ai donc fait mes fonds de tiroirs et ai choisi d’utiliser de la récup’ pour confectionner une nouvelle poussette.

J’ai donc utilisé un vieux pantalon en velours gris de mon amoureux, des chutes de rideaux pour confectionner des biais, une chute de moustiquaire (pour le panier), des boutons et cordons de récup’. Après découpe sur un tissu-test, je me suis lancée et voilà le résultat.

Je suis assez satisfaite. Je la trouve plus douce, avec quand même une touche de féminité avec le tissu Liberty sur le pare-soleil. Et on garde malgré tout du rose grâce aux roues et aux décorations en plastique. Un bon compromis je trouve. La petite arsouille l’aime toujours autant et promène allègrement son bébé dans tout l’appartement.

Et vous? Vous la préfériez avant ou après?

 

 

Vive le « cravanal »!

Pour celles qui ne le savaient pas encore, je suis belge. Mais en plus, je proviens de la région du Binche… et de son carnaval!

Dans les semaines qui suivent le célèbre carnaval de Binche, les villages environnants organisent leur propre carnaval selon les mêmes codes (à quelques exceptions près). Et ayant grandi dans cette ambiance merveilleuse, je ne pouvais faire autrement que d’y emmener ma petite puce! Et elle a adoré ça! « Encore les boum boum boum maman! ». Il faut dire qu’elle assistait à son premier carnaval (pardon, « cravanal »!) âgée de trois semaines. 😉

Pour l’occasion, je lui ai confectionné un petit costume. Comme il fait toujours froid au carnaval, je n’avais pas envie de faire un joli costume qui serait caché par son manteau. J’ai donc décidé d’utiliser son manteau rouge  comme pièce du costume à part entière… et ai réalisé un costume de coccinelle! 🙂

Un petit bonnet à antennes, des ailes de coccinelle en sac-à-dos et un petit bâton orné d’un trèfle à 4 feuilles comme Cococinel! ^^ Le tout a été réalisé à partir de récup’. Un vieux t-shirt de cercle étudiant pour les ailes, un vieux t-shirt de rhéto pour le bonnet, un bâton ramassé au parc et un morceau de drap pour le bâton.

Il n’en fallait pas plus pour cette année. Et vu le regard attendri de plusieurs personnes, il a du faire son petit effet! 🙂

Cardigan de poupée

Toute la famille a son bonnet et son écharpe. J’avais encore envie de tricoter, mais pas le courage d’entamer un grand ouvrage. Je cherchais donc une idée de projet facile et rapide quand j’ai remarqué que ma petite terreur jouait de plus en plus avec sa poupée.

J’ai donc fait une petite recherche sur ravelry pour trouver des idées de vêtements de poupée et je suis tombée sur ce chouette patron de cardigan: Little Kina. Alors oui, il est en anglais. Et non, il n’est pas traduit. Mais il y a des tas de traducteurs/convertisseurs de termes de tricot sur le net. Si j’ai pu le traduire, je suis sûre que vous aussi! 😉

Disponible pour deux tailles de poupée, il est très bien expliqué. On le tricote en une fois. Pas une seule couture! Le pied! Je l’ai tricoté avec de la laine des moutons de la Baie de Somme, et j’ai ajouté un bouton modelé par la marraine de la puce, récupéré de son gilet des sous-bois devenu trop petit depuis bien longtemps.

Alors voilà la poupée de ma puce qui passera l’hiver un peu plus au chaud. Et sachant que cette poupée était la mienne étant petite, imaginez le plaisir que j’ai à lui confectionner des petits vêtements. ^^

gilet-poupee

Prochainement, je vous montrerai sur quoi je suis en train de travailler. Un petit couffin et une couverture pour que ce bébé ait un endroit correct pour dormir. 😉

Bonnet « années 20 »

J’ai découvert il y a peu une créatrice géniale! Heidi May, du site The Velvet Acorn. En parcourant sa page, je suis tombée amoureuse de plus d’un modèle. Pour enfant, adulte, homme et femme. Il y en a pour tous les goûts.

Ses modèles sont généralement simples, avec une petite touche d’originalité qui fait toute la différence. Je vous les conseillent.

Pour ma part, j’ai craqué pour le bonnet Harmony Cloche. Avec son rebord asymétrique, je lui trouve un petit côté « années 20 » très charmant. Le patron est présenté en plusieurs tailles, de 45 cm à 58 cm de tour de tête. Vous pouvez l’acheter via Ravelry en cliquant ici (et comme je n’en détiens pas les droits, vous comprendrez que je ne vous l’envoie pas gratuitement).

Pour le réaliser, j’ai tricoté deux pelotes de laine Andes de chez Veritas, couleur vieux rose pâle, avec des aiguilles 6 mm.

bonnet-ade1

D’apparence compliqué, le motif est très simple à réaliser, sans aiguille auxiliaire. La combinaison du motif et de la laine épaisse et douce tient ses promesses. Doux, moelleux, confortable et chic. J’adoooore! De plus, je suis fan de ce petit air rétro. Je sens que je vais réutiliser ce patron pour ma fille l’année prochaine! ^^

bonnet-ade2

Bonnet Poppy et col choupi!

Fini à temps! Voilà quelques jours que le temps s’est sérieusement rafraîchi ici. Justement, j’ai tout juste fini de tricoter l’ensemble col et bonnet pour ma petite puce.

En ce qui concerne le bonnet, j’ai craqué et ai acheté le patron du bonnet Poppy de Justine Turner sur Ravelry.

poppy-hat

Je l’ai tricoté dans une laine Fonty BB Merinos couleur lavande, achetée dans la chaleureuse boutique Le petit grain à Saint-Valéry-sur-Somme. Et voilà ce que ça donne.

bonnet

Pour le col, j’ai tricoté un grand rectangle en point jersey tissé, déjà testé ici. Je vous remets le patron ici: Jersey Tissé, pour les distraites. La seule différence, j’ai tricoté un rectangle deux fois plus grand que la hauteur voulue, que j’ai ensuite replié sur lui-même pour qu’il soit doublé en laine et non en polaire. Pour le style, j’ai ajouté un bouton en forme de flamand rose, réalisé en pâte Fimo par la marraine de la puce. Et oui! Du fait-main jusqu’au bout! (Souvenez-vous des splendides boutons déjà réalisés pour son petit kimono).

col-elsa

Et voilà le tout porté par la miss! Une fois qu’elle les a essayés, elle m’a regardée et m’a dit « Belle! ». Trop touchée que ça lui plaise. ^^

bonnet-et-col-elsa1

Notez au passage ma splendide planche à repasser… Elle ne daignait pas se laisser prendre en photo. A force de lui tourner autour, j’ai réussi à en prendre quelques potables… Mais pour le fond, y avait pas trop le choix! ^^

bonnet-et-col-elsa2

J’adore ce modèle! Un petit air des années 20, je trouve. So chic! Et doublé en polaire pour ne pas avoir froid aux oreilles!

Le prochain bonnet sera pour moi! Si j’arrête de le défaire et de le recommencer (erreur d’inattention, mauvais calcul de mailles, etc.), je l’aurai peut-être encore pour cet hiver! 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Plaid personnalisé

Ca y est. La puce passe chez les grands à la crèche. Dernière étape avant l’école (non, non, pas de larmichette, j’ai juste une poussière dans l’oeil…).

Pour cette étape, les puéricultrices demandent d’amener une couverture pour qu’elle puisse personnaliser son petit lit.

J’avais acheté, à sa naissance, deux plaids: un orange vif (utilisé pour la couverture de Maxi Cosi) et un vert pomme. Jusqu’à présent, je l’avais utilisé tel quel pour la couvrir dans sa poussette. Mais pour l’utiliser à la crèche, j’ai voulu le personnaliser.

A moindre frais, j’ai utilisé un reste de tissu vert à étoiles et du fil blanc cassé. J’ai découpé des étoiles et son prénom dans le tissu, que j’ai pré-collé sur le plaid avec du tissu thermocollant. J’ai ensuite tout simplement contouré les formes avec le fil blanc cassé en point zigzag serré. Et voilààààà! La puce est très contente de sa couverture et est parée pour la grande section!

plaid-elsa

Bonnet et col bien chauds

L’hiver est à nos portes. L’occasion de ressortir ses aiguilles. Ô joie!

Une copine a prévu le coup et m’a demandé, bien en avance, de lui confectionner un ensemble col et bonnet pour sa fille. Une fois le modèle choisit, je m’y suis attelée et voilà donc la miss au chaud pour l’hiver.

Le bonnet est un Swirl Hat (déjà tricoté l’année dernière ici) disponible gratuitement sur Ravelry (moyennant inscription gratuite sur le site). Le petit plus réclamé par ma copine: une doublure en polaire. Pour m’y aider, j’ai utilisé cet article: « Comment faire un bonnet en tissu polaire« . Une fois le bonnet cousu, je l’ai retourné et rentré dans mon bonnet en tricot. Le point délicat a été la couture de la doublure… Mon tricot étant en côtes, il avait tendance à se « rétrécir » sur lui-même. La polaire, par contre, restait bien raide. Il fallait donc coudre avec un point suffisamment élastique pour que la couture ne craque pas au premier passage de la tête. J’ai donc cousu avec un point échelle invisible en tirant régulièrement sur les tissus pour l’étirer au maximum.

col

Pour le col, j’ai tricoté un rectangle d’environ 16 cm sur 50cm dans un point de jersey tissé. Cela faisait longtemps que j’avais envie de le tester, mais jamais l’occasion ni le courage! Bref, je me suis lancée, et ça donne plutôt franchement bien! Suite à vos demandes, j’ai pris un peu de temps pour vous expliquer la méthode dans le pdf ci-après: Jersey Tissé. De rien, de rien! Une fois le rectangle tricoté, je l’ai aussi doublé de laine polaire. Et le tour était joué!

Prochainement, je vous montre un ensemble bonnet et col tricoté pour ma fille en jolie laine lavande. Même col mais bonnet différent avec un petit air des années 20. ^^

Et d’ici là, regardez plutôt!

bonnet-et-col1

bonnet-et-col2

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer