Petit ensemble des sous-bois

Le temps passe vite, en fin de compte, et, sans s’en rendre compte, notre petite terreur sera bien vite là pour égayer notre petit logis. Les idées fusent, les aiguilles chauffent et, maintenant que j’ai plus de temps pour moi, les projets prévus de longue date prennent forme et se complètent un à un.

Aujourd’hui, je vous présente un ensemble tout mignon. J’ai acheté la laine dans mon magasin de laine préféré, au Petit grain chez Jacques et Carole à Saint-Valéry-sur-Somme. Avec 4 pelotes de Fonty « N°3 », j’ai tricoté une petite brassière et une paire de chaussons.

Avant de poster une photo, je préfère vous prévenir tout de suite… la brassière est ratée…. Du moins, c’est ce que m’a dit franco une CHARMANTE marchande de fils, boutons et autres articles de mercerie sur le marché de Saint-Valéry-sur-Somme. Pour les curieuses, l’anecdote se trouve à la fin de l’article.

Trêve de plaisanteries! Voilà mon ensemble des sous-bois plus que parfait!

kimono et chaussons

La brassière comme les chaussons ont été réalisés sur base de patrons publiés dans un livre et un magazine. Je tiens donc à préciser (puisqu’on me le demande systématiquement) que je ne les donnerai pas gratuitement puisque les droits ne m’appartiennent pas. J’espère que vous comprendrez.

Les chaussons ont été réalisés sur base du patron La vie en rose issu du livre Chaussons de bébé de Caroline de Hugo. livre chaussons de bébé

Je n’avais plus assez de laine pour réaliser la cordelière alors je l’ai remplacée par un fin lacet en cuir naturel.

chaussons oranges

En ce qui concerne la brassière, j’ai utilisé le patron Brassière Rayon de Soleil du magazine Ideal Layette #163.

kimono

Comme je ne trouvais aucun bouton assez mignon pour aller avec ce pull, une amie – la marraine, qui plus est! – m’a proposé d’en créer en pâte fimo. Comme nous aimons le thème des animaux des bois, elle nous a fait des petits écureuils et des petits glands.

boutons kimono

A-do-rable! Vous ne trouvez pas? Je n’aurais pas pu trouver mieux dans le commerce. Résultat: un ensemble unique et mignon tout plein pour notre petite merveille à venir!

🙂

Maintenant pour les curieuses, l’anecdote croustillante de la brassière ratée!:

En quête de boutons pour la brassière, je me suis arrêtée devant l’étal d’une marchande de fils sur le marché de Saint-Valéry-sur-Somme. Je regarde et lui demande si elle aurait des boutons pour aller sur ma brassière. Elle me l’arrache littéralement des mains et, selon cette AIMABLE dame, j’ai fait la boutonnière trop étroite. AUCUN bouton ne passera JAMAIS. (Première surprise de me faire ainsi agresser). De plus – petite idiote que je suis -, j’ai mis les boutons du mauvais côté! De ce côté, c’est pour les garçons, ce qui fera dire à tout le monde que mon enfant est un garçon, évidemment! Du coup, elle me dit « bon ben vous l’avez ratée, vous l’avez ratée! Y a rien à faire! ». Je ne vous raconte même pas mon envie de lui faire avaler toutes ses pelotes, ses fils et ses boutons! Bref, si je peux me permettre un conseil: même si votre vie en dépendait, n’achetez pas vos boutons, fils, fermetures éclairs ou autre sur le marché de Saint-Valéry-sur-Somme! (En en parlant avec d’autres personnes, cette dame agit de la sorte avec tous ses clients. A croire qu’elle ne veut pas vendre et/ou qu’elle s’amuse à insulter et agresser les gens).

Publicités

Gilet tout en rond

Salut les mordu(e)s de fil en tout genre!

Voilà des mois que je n’avais plus rien posté en tricot. Non pas parce que je ne faisais plus rien, mais parce que ce gilet m’a pris beaaaaaaaaaauuuuuuucoup de temps! Mais le jeu en valait la chandelle! Il est très réussi! Je serai fière de le porter.

Mais je ne vous fais pas plus attendre… Enfin quand même un peu…! Je vous explique d’abord le patron.

J’adore les longs gilets qui ne se ferment pas. Je cherchais alors un gilet à tricoter qui ait un petit je-ne-sais-quoi d’original pour mettre en valeur la laine des moutons de la Baie de Somme que j’avais achetée au Petit Grain à Saint-Valéry-sur-Somme (bonjour à Jacques et Carole en passant!).

Je suis littéralement tombée amoureuse de ce patron de chez Drops Design (cliquez sur la photo pour y accéder). Magnifique, bien expliqué, gratuit ET en français!

En fait, on tricote un énoooorme disque, comme une nappe, dans lequel on laisse deux trous pour les emmanchures. On vient ensuite y coudre les manches, tricotées à part. Pour m’éviter deux coutures, j’ai tricoté les manches avec des aiguilles circulaires.

Voilà donc ce que ça a donné en quelques chiffres:

– 7 mois de travail (un peu moins car je n’ai pas beaucoup tricoté pendant l’été)

– 700 g de laine des moutons de la Baie de Somme

– 1 m 10 de diamètre

gilettoutrond5

Vous n’imaginez même pas le soulagement quand je l’ai eu enfin fini! Je n’y croyais pas. Je me disais « non mais les manches seront trop courtes/serrées. Je vais devoir tout défaire » et « y a sûrement une couture qui va foirer et je vais devoir recommencer ». Cela dit, je m’y suis reprise à quatre fois avant de réussir cette foutue couture dans le dos. Résultat, elle est presque invisible. Super fière de moi (et hop, je m’octroie une gommette!).

Et porté, ça donne encore mieux! *fière*

gilettoutrond1

Alors, qu’en pensez-vous?

Plus de photos par ici :

Pull tunique

Avant que les beaux jours ne reviennent définitivement, j’ai eu le temps de terminer mon pull tunique, sans manches et avec un laaaarge col. Je l’ai réalisé avec la laine offerte par mes collègues chéries pour mon anniversaire, de la Harley verte turquoise de chez Veritas. J’ai utilisé 5 pelotes 1/2 pour ce pull avec des aiguilles 12mm. Le reste servira à faire un bracelet assorti!

Le modèle vient de Ravelry (of course). Vous pouvez le trouver ici. Comme je n’ai pas d’aiguilles circulaires 12mm, j’ai adapté le modèle aux aiguilles droites, donc en deux parties à coudre. C’est un modèle relativement facile mais nécessitant un minimum de technique: pour les coutures plates des épaules, les coutures invisibles pour les côtés et le col, et le relevage de mailles pour les manches. Cette dernière technique était d’ailleurs une grande première pour moi… qui a failli tourner à la catastrophe! Heureusement, ce tuto très bien expliqué m’a sauvé la mise. En fait, c’est tout facile! Je l’ai fait aussi sans le motif devant et derrière mais en tricotant le tout en jersey endroit. Je trouve que le modèle se suffit à lui-même et, avec une ceinture, c’est juste parfait!

A porter avec un tee-shirt ou un chemisier en-dessous, évidemment! 🙂 Je l’adore! Juste ce qu’il me fallait!

Projets en pagaille et fond de tiroir

Aaaah là là ! C’est quand même terriiiible d’avoir envie de commencer plusieurs choses à la fois !

J’ai plusieurs « en-cours » et « à commencer » rapidement dont j’aimerais vous parler… mais finalement, il vaut peut-être mieux garder la surprise pour quand ce sera fini! Surtout que l’un de ces projets est un cadeau… Donc, mieux vaut rester prudent quant aux regards indiscrets! Mais je vous rassure, d’ici la semaine prochaine, vous aurez du nouveau à vous mettre sous les yeux.

En attendant que j’arrive à terminer quelque chose, je vous propose donc de sortir de mon armoire une réalisation de l’été passé dont je n’ai pas encore pris le temps de vous parler. A vrai dire, je la gardais sous le coude pour combler les moments vides dans le blog car trop pleins en réalité.

C’est un gilet, cardigan (appelez ça comme vous voulez) en laine beige-taupe-sable (de nouveau, appelez ça comme vous voulez). J’ai trouvé ce modèle de cardigan sans manches n°844 dans un magazine Bergère de France de la grand-mère de mon copain qui m’a gentiment prêté toute sa collection de magazines ! Je suis un peu déçue parce qu’il est un peu trop large. Pour la hauteur, j’ai adapté au fur et à mesure… Mais pour la largeur, ça a été la surprise au montage. Enfin, ça m’apprendre à faire mes échantillons !

Mais finalement, il est portable. Et après tout, mieux vaut trop large (quitte à essayer de le faire rétrécir) que trop petit et importable. L’avantage de ce modèle est qu’on peut le sortir à toutes les saisons, en accommodant ce qu’on porte en dessous!