Bonnet Poppy et col choupi!

Fini à temps! Voilà quelques jours que le temps s’est sérieusement rafraîchi ici. Justement, j’ai tout juste fini de tricoter l’ensemble col et bonnet pour ma petite puce.

En ce qui concerne le bonnet, j’ai craqué et ai acheté le patron du bonnet Poppy de Justine Turner sur Ravelry.

poppy-hat

Je l’ai tricoté dans une laine Fonty BB Merinos couleur lavande, achetée dans la chaleureuse boutique Le petit grain à Saint-Valéry-sur-Somme. Et voilà ce que ça donne.

bonnet

Pour le col, j’ai tricoté un grand rectangle en point jersey tissé, déjà testé ici. Je vous remets le patron ici: Jersey Tissé, pour les distraites. La seule différence, j’ai tricoté un rectangle deux fois plus grand que la hauteur voulue, que j’ai ensuite replié sur lui-même pour qu’il soit doublé en laine et non en polaire. Pour le style, j’ai ajouté un bouton en forme de flamand rose, réalisé en pâte Fimo par la marraine de la puce. Et oui! Du fait-main jusqu’au bout! (Souvenez-vous des splendides boutons déjà réalisés pour son petit kimono).

col-elsa

Et voilà le tout porté par la miss! Une fois qu’elle les a essayés, elle m’a regardée et m’a dit « Belle! ». Trop touchée que ça lui plaise. ^^

bonnet-et-col-elsa1

Notez au passage ma splendide planche à repasser… Elle ne daignait pas se laisser prendre en photo. A force de lui tourner autour, j’ai réussi à en prendre quelques potables… Mais pour le fond, y avait pas trop le choix! ^^

bonnet-et-col-elsa2

J’adore ce modèle! Un petit air des années 20, je trouve. So chic! Et doublé en polaire pour ne pas avoir froid aux oreilles!

Le prochain bonnet sera pour moi! Si j’arrête de le défaire et de le recommencer (erreur d’inattention, mauvais calcul de mailles, etc.), je l’aurai peut-être encore pour cet hiver! 🙂

Enregistrer

Enregistrer

Bonnet et snood pour passer l’hiver au chaud

Ohéééééé! Y a encore des gens par ici?

C’est pas tout ça mais ça fait des mois que je n’ai plus rien posté. La faute à l’arrivée de ma Puceke, des acrobaties, repos forcé, tout ça tout ça…

note à l’attention des non-belges: le « ke » est une terminaison flamande pour dire « petit ». Ma petite puce donc. Ma fille ne s’appelle pas Puceke! (quelle horreur!)

Bref, je suis de retour, mais pas pour vous jouer un mauvais tour (ceux qui auront compris l’allusion me feront signe 😉 ). Juste le temps de ranger un peu le bazar accumulé, de faire les poussières et de chasser les araignées, et nous voilà repartis, j’espère pour un bon moment.

Comme vous l’avez compris, ces derniers mois n’ont pas été très productifs en créations. Je m’y suis remise en septembre et ai donc (enfin) quelques jolies pièces à vous montrer! Il faudra vous y faire, les prochains tricots seront principalement des tricots pour enfant. Quel plaisir d’habiller ma Puceke avec des pièces uniques, et de terminer bien vite un ouvrage! Ben oui, faire un pull pour quelqu’un qui ne mesure même pas 70cm, ça va plus vite que pour un adulte, ce qui s’accorde bien avec ma jauge de patience qui est déjà bien vite épuisée après les batailles de panade (de nouveau, pour les non-belges: comprendre « compote » ou « purée de fruits »), les courses à quatre-pattes dans le salon et les lancers de tétine.

J’ai terminé dernièrement un ensemble bonnet et snood en laine Supertweed Fonty, offerte par Jacques et Carole du Petit Grain de Saint-Valéry-sur-Somme à l’occasion de la naissance de la petite Miss. De la laine toute douce et respectueuse de l’environnement, génial! J’ai utilisé un peu plus d’une pelote pour l’ensemble.

Le bonnet est le même modèle que précédemment posté ici. Puceke n’avait finalement pas su le mettre car le bonnet tourbillon était trop grand à sa naissance… puis c’était l’été… Du coup, on prend les mêmes et on recommence. Je trouve ce modèle génial car tout simple et rapide à faire, mais original avec ses côtes qui tournent. Vous trouverez le patron (en anglais mais facilement traductible) de ce Swirl Hat via Ravelry. J’ai juste tricoté 12,5 cm au lieu de 14 cm car cela me semblait trop grand pour sa petite tête.

Le snood est un modèle pioché dans le magazine Ideal Layette #163 (le même magazine que pour le kimono couleur potiron). Rien de compliqué ici non plus. Il s’agit d’un rectangle tricoté en point de blé et cousu à l’extrémité pour en faire un tube. En principe, le snood devait faire deux tours… mais c’était trop long! Et un tour, ça donne tout aussi bien.

Bref, trêve de palabres, et voici le résultat!

15-11-12 Elsa-bonnet et col (1)                                                                 © Tous droits réservés.

Notez la coopération du modèle qui a accepté de reporter ses obligations crapahutesques de deux minutes pour prendre les photos.

15-11-12 Puceke-bonnet et col (2)                                                                  © Tous droits réservés.

Très prochainement, je vous montre le mini-poncho en laine des moutons de la Baie de Somme. A croquer!

Snowy snood

La Noël est (enfin) arrivée! Ouiiii! La période tant attendue (ou redoutée… pour le portefeuille) des cadeaux!

Encore plus que la joie de les recevoir, il y a eu aussi la joie d’offrir les cadeaux faits par mes petites mains. J’ai eu le temps d’en faire quelques-uns cette année, vous les découvrirez au cours des prochaines semaines (pour les plus assidues).

Parce qu’il faut bien choisir un ordre de présentation, je vais vous les montrer dans l’ordre de leur création. Pour commencer donc, voici le col baptisé « Snowy snood » tricoté pour ma belle-soeur.

Snowy snood blog2

Il s’agit d’une adaptation de la Mustard Scarf de Jane Richmond disponible gratuitement sur Ravelry.

Monter 26 m. Tricoter comme la Mustard Scarf en s’arrêtant à 132 cm de longueur totale. Coudre les deux extrémités.

Cela donne un motif aéré mais très chaud malgré les trous-trous puisqu’on fait deux tours et que la laine est bien épaisse et douce. Pour ce modèle, j’ai utilisé 250g d’une laine épaisse, tricotée sur des aiguilles 12. Ne me demandez plus le nom de cette laine, j’ai jeté le papier… De toute façon, l’échantillon importe peu dans ce genre de tricot.

Détail important, la laine est 100% acrylique! Souvenez vous du col Stockholm tricoté l’an dernier pour cette même belle-soeur… qui a rétréci de moitié et feutré après son passage en machine. Paix à ses mailles! J’espère que, cette fois, il n’y aura pas de massacre à coup de machine à laver…

Snowy snood blog1

Un snood pour moi!

Voiiiilà! J’ai fini le mien! Depuis que j’ai tricoté ce snood 5-en-1, j’avais hâte d’en avoir un pour moi aussi. Mais faute de temps, j’avais du reporter ce projet. Sachant que j’avais acheté ma laine bien avant celle pour le précédent snood, c’était un peu (beaucoup) frustrant!

Etant en vacances de fin d’année, j’ai eu bien du temps pour m’y mettre. Et puis, il y avait la motivation de le finir pour le porter ce soir (parce qu’à minuit, à regarder les feux d’artifice dehors, il ne fait pas chaud!). Bref, j’ai tricoté comme une acharnée et je l’ai terminé hier soir!

J’ai choisi ce joli rouge, pour mettre un peu de gaieté dans les tenues d’hiver souvent très sombres. Et j’ai testé un nouveau point que j’ai découvert dans mon nouveau bouquin de tricot reçu ce Noël (que je vous présenterai un de ces quatre): le point de riz double. Il n’a rien de compliqué et donne un bel effet quadrillé molletonné.

Pour réaliser le point de riz double:

– rang 1: deux points endroits, deux point envers.

– rang 2: tricoter les mailles comme elles se présentent.

– rang 3 et 4: tricoter comme les rangs 1 et 2 en inversant les points (envers sur endroit et inversément).

Alors! Il est pas tout aussi beau en rouge? Et il a évidemment toutes les possibilités de l’autre snood. Heureuse! Sur ce, à l’année prochaine! Et bonne année à tou(te)s!

Snood 5 en 1

Voili voilou! Je peux enfin vous révéler une de mes dernières créations! Un col -ou snood si vous préférez- 5 en 1. Je me suis inspirée des modèles vendus dans certains magasins (un peu trop chers) et je l’ai adapté pour qu’il donne ce que je voulais. On peut en effet le porter de 5 façons différentes. Avant de vous les présenter, je vous explique la technique. Il n’y a rien de plus facile!

J’ai utilisé un peu moins d’une grosse pelote (250g) de laine Harley de couleur noir anthracite, tricotée avec des aiguilles 15 (presque des pieds de chaise tellement c’est large!).

J’ai monté 86 mailles (soit environ 1m20) que j’ai tricoté sur 35cm environ répartis comme suit: 15cm en côtes 2×2, puis 10cm de point de riz, et enfin 10cm de jersey endroit. Les mailles sont rabattues sur l’endroit pour faire roulotter le col. J’ai ensuite cousu un bouton qui va servir plus tard… Maintenant, suivez le guide pour découvrir les 5 façons de le porter.

Version longue: on peut le laisser pendre simplement, ce qui donne une version longue de ce col. Je ne suis pas spécialement fan de cette version, mais on la voit dans tous les magasins (ou presque). Alors…

Version courte: on peut aussi faire deux tours pour avoir bien chaud autour du cou.

Version capuche: à partir de la version courte, on peut remonter une partie du col sur la tête pour avoir une capuche. Pratique quand il neige… et de ces jours-ci, ça rend bien des services!

Version chauffe-épaules large: mises à part ses utilisations en tant que col, on peut aussi le poser simplement sur les épaules et obtenir ainsi un chauffe-épaules assez large.

Version chauffe-épaules serrée: et c’est là qu’entre en scène le bouton! Grâce à lui, on peut resserrer le chauffe-épaules contre soi. Pas besoin de tricoter de boutonnière, les mailles sont suffisamment larges pour faire passer le bouton, et d’ainsi adapter la taille du chauffe-épaules à vos envies du moment.

Cinq accessoires en un! Moi, je dis bingo! Il ne reste plus qu’à en faire un pour moi… 😀 (J’avoue, j’ai eu du mal à l’offrir celui-là). En tout cas, j’en suis vachement fière! Il est doux, il est chaud, il est multi-fonctions, il est esthétique! J’adore et vous le conseille fortement!

Mise à jour: pour le même modèle, mais avec un autre point, c’est par ici.