Poussette personnalisée

Pour son anniversaire, ma petite arsouille a reçu une poussette pour jouer à la petite maman. Elle l’adore et y joue sans arrêt. Seulement voilà, personnellement, il y a quelque chose qui me chiffonnait dans son look. Couleur uniforme, tissu synthétique… Je la trouvais un peu tristounette, conformiste. Et puis… soyons honnête… je ne suis pas pour le genrage. Les filles ne doivent, à mon sens, pas baigner dans le rose et les froufrous dès le plus jeune âge. Apprenons-leur à apprécier d’autres couleurs. Parce que question marketing, on dirait qu’ils n’en ont gardé que deux: le rose et le bleu! Effrayant!

Bref, c’était aussi l’occasion de m’amuser un peu en couture. J’ai donc fait mes fonds de tiroirs et ai choisi d’utiliser de la récup’ pour confectionner une nouvelle poussette.

J’ai donc utilisé un vieux pantalon en velours gris de mon amoureux, des chutes de rideaux pour confectionner des biais, une chute de moustiquaire (pour le panier), des boutons et cordons de récup’. Après découpe sur un tissu-test, je me suis lancée et voilà le résultat.

Je suis assez satisfaite. Je la trouve plus douce, avec quand même une touche de féminité avec le tissu Liberty sur le pare-soleil. Et on garde malgré tout du rose grâce aux roues et aux décorations en plastique. Un bon compromis je trouve. La petite arsouille l’aime toujours autant et promène allègrement son bébé dans tout l’appartement.

Et vous? Vous la préfériez avant ou après?

 

 

De l’art de la récup’

L’acquisition d’un nouveau pantalon s’accompagne, dans mon cas, du passage obligé par la case « raccourcir les jambes ». Ben oui, quand on est toute petite, on n’a pas trop le choix.

Une fois les ourlets finis, je me suis retrouvée avec les bords de pantalons en main… quand l’inspiration vint tel le Saint-Esprit! Pourquoi pas essayer d’en faire un collier ras-de-cou?

Idée toute simple à réaliser. Un des bords de pantalon a donc été recoupé à la taille de mon tour de cou. J’y ai cousu une pression et quatre petites perles, récupérées à une autre occasion et stockées dans la boîte « récup », avec des rubans de toutes sortes, plumes, clochettes et autres accessoires, dans l’idée que « ça pourrait toujours servir ». Comme quoi, la récup’ peut donner de belles choses!

Pas si mal, non? Avec le deuxième bord, je testerai un bracelet. On verra ce que ça donne!