Des mitaines hiboux!

Bon, d’accord, le printemps pointe le bout de son nez. Il est peut-être un peu tard pour mettre en ligne mon patron de mitaines. Mais bon, ne dit-on pas "en avril, ne te découvre pas d’un fil"? Donc, jusqu’avril, c’est encore bon, non? (Je ne vous cache pas que j’ai aussi une paire de moufles à vous montrer… Tant pis, vous les stockerez jusque l’année prochaine! ;) )

Cette paire de mitaines hiboux, vous la connaissez déjà. Je m’en étais tricotée une paire l’année dernière (voir ici). Depuis lors, j’en ai tricoté deux autres paires pour des collègues et amies, et plusieurs tricoteuses m’avaient demandé le patron. Ce patron, je ne pouvais pas vous le donner car il s’agit d’une adaptation d’un patron de moufles. Mais voilà, après avoir pris contact avec la créatrice, j’ai son accord pour vous proposer le patron des mitaines hiboux! Je suis assez fière de vous le proposer, pour la première fois, en pdf à télécharger. N’hésitez pas à me faire savoir si vous y constatez un quelconque problème.

Voilà donc, les fameuses mitaines! Pour le patron, cliquez ici: Mitaines Hiboux.

mitaines hiboux

En bleu, elles ne sont pas mal non plus. Qu’en dites-vous?

mitaines hiboux

Je tiens à préciser que je vous propose ce patron à des fins privées et qu’il ne peut en aucun cas être utilisé, vendu ou reproduit à des fins commerciales. Merci de votre compréhension.

Susie’s reading mitts

Je profite du temps libre des vacances pour vous montrer mes créations de Noël! Je n’ai pas pu attendre plus longtemps! :)

Dans la suite des cadeaux de Noël, j’ai aussi pensé à ma maman. Pour lui faire doublement plaisir, je lui ai tricoté de jolies mitaines… avec la laine des moutons de la Baie de Somme! :)

Pas d’innovation cette fois. Mais quand le patron est parfait, pas besoin de chipoter. J’ai donc suivi religieusement le patron des Susie Rogers’reading mitts. Le patron est disponible gratuitement en anglais ici et en français ici.

Et voilà un cadeau tout doux, tout beau, tout naturel et tout valéricain!

susie reading mitts

Mitain’hibou!

Ca y est! L’hiver est là! La neige arrive cette nuit et on se les gèle franchement! Le timing est donc parfait pour mes nouvelles mitaines.

J’ai utilisé de la laine venant du magasin "Le petit grain" à Saint-Valéry-sur-Somme dont je vous ai déjà parlé. C’est de la laine "Fado" de chez "Fonty". Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette laine n’est pas teintée mais est naturellement de couleur moka.

Pour me tenir chaud pendant l’hiver, j’ai réfléchi à ce qui me serait le plus utile. Des moufles, un bonnet, une écharpe…? Finalement, je me suis décidée pour une paire de mitaines. C’est le plus pratique pour garder les mains un minimum au chaud en conduisant. Et autant avoir un motif un peu sympa et rigolo. C’est pourquoi j’ai choisi les n’hiboux!

Je me suis basée sur le patron de moufles Give a hoot de Jocelyn Tunney, trouvé sur Ravelry, évidemment!

(edit: suivez le lien ci-dessus et cliquez sur free ravelry download. Vous pourrez choisir les explications en anglais ou en français :) ).

Je l’ai adapté à mes toutes petites mains et au modèle mitaine. C’est très économe en laine. J’ai utilisé moins d’une pelote! Et finalement, ça donne ça!

mitain'hibou1

Pour faire les yeux du hibou, normalement, on doit utiliser des boutons. Mais je n’avais pas de boutons assez petits alors j’ai trouvé une alternative "système D". Vous voyez les rubans attachés aux épaules des t-shirts et autre… supposés aider à tenir sur le cintre? Et bien, on coupe et on coud sur la mitaine. Et hop! Des yeux de hiboux tous brillants.

mitain'hibou2

J’en suis très contente. Elles sont bien serrées autour de la main pour ne pas laisser passer le froid. Et le modèle pour le pouce est fort bien expliqué et nettement mieux que toutes les mitaines que j’ai pu tester jusqu’ici. A noter!

mitain'hibou3

Et je trouve par-dessus tout le motif  très chouette! ^^ (Désolée, je n’ai pas pu m’en empêcher! :P)

Sur ce, bon hiver à toutes! Passez de bonnes fêtes au chaud et à l’année prochaine!

Panoplie contre le froid

L’hiver est à nos portes! C’est officiel! On rallume le chauffage et on ressort tout l’équipement pour lutter contre le froid qui s’annonce. Et cet été, Martine a pris les devants et m’a demandé si je voulais bien lui préparer une panoplie sur-mesure pour affronter le froid de la manière la plus pratique possible.

En se baladant, elle était tombée amoureuse d’un chauffe-épaules rouge que portait une dame sur une robe noire. Du coup, elle m’a demandé si c’était possible d’en faire un. Mais bien sûr ! Je ne recule jamais (ou presque) devant un projet tricot ! Le désir de Martine était donc d’avoir un accessoire pour se protéger le cou de façon efficace, sans avoir à replacer son écharpe quand on a les mains prises, le tout en couleur vive dans un point relativement sobre mais élégant. Pour la laine de couleur, j’avais déniché une super laine au magasin Le petit grain à Saint-Valéry-sur-Somme (en Picardie): de la "Fonty Super Tweed". Une laine d’une qualité remarquable et respectueuse de l’environnement! Que demander de plus!

Nous avons donc choisi un modèle ensemble (que j’ai adapté et retravaillé pour avoir le modèle demandé) et, comme point, le « fisherman’s rib » ! Les « fisherman’s rib » ou côtes du pêcheur portent bien leur nom ! Il s’agit de côtes 1×1, mais travaillées d’une façon différentes (vous verrez dans le lien proposé plus loin). Elles donnent un tricot de côtes en relief, épaisses et moelleuses ! De bonnes grosses côtes pour se protéger du froid! J’ai trouvé plusieurs techniques pour tricoter cette côte du pêcheur. Après plusieurs essais, j’ai choisi cette technique-ci : http://www.purlbee.com/fishermans-rib-scarf-cowl/ Mais vous pouvez trouver plusieurs vidéos en tapant fisherman’s rib dans youtube.

Pour la forme du chauffe-épaules, j’ai réutilisé le patron de mon premier chauffe-épaules. Les dimensions indiquées fonctionnent bien. Il faut cependant faire attention : les dimensions de ce patron sont données pour deux parties cousues ensemble. Dans le cas présent, j’ai utilisé une aiguille circulaire. L’avantage est qu’il n’y a aucune couture mais il faut bien faire attention à doubler les mesures… puisqu’on ne tricote qu’une partie entière et pas deux !

A la demande de Martine, il fallait un col plus petit. J’ai donc monté un col d’environ 64 cm de diamètre. On diminue ensuite, sur 9 cm de hauteur, jusqu’à 50 cm de diamètre. Après quoi, on augmente jusqu’à 100 cm de diamètre sur 17 cm de hauteur. On tricote enfin jusqu’à la longueur voulue.

Avec ces explications, vous pourrez adapter ce modèle à tous les types de laine et à toutes les aiguilles. Il ne vous reste qu’à calculer le nombre de mailles par rapport à votre échantillon.

Voilà les explications détaillées pour ce chauffe-épaules.

Matériel

- 4 pelotes de Fonty Super Tweed rouge chiné

- une aiguille circulaire 5 mm

Echantillon

10 x 10 cm = 17 m. x 25 rgs

Explications

Monter 108 m. (environ 64 cm) sur une aiguille circulaire n°5

Tricoter en côtes 1×1 ou en « Fisherman’s rib ».

Placer deux marqueurs pour séparer les mailles en deux parts égales.

A partir du 13e rang, diminuer de 4x 2 m. tous les 2 rgs. (1m. à chaque marqueur pour que le tricot soit agrandi de manière régulière).

Continuer à tricoter jusqu’au rang 33 (soit 9 cm).

Commencer les augmentations :

- augmenter 5x de 2 m. tous les 3 rgs (1m. à chaque marqueur pour que le tricot soit agrandi de manière régulière).

- augmenter 7x de 2m. tous les 2 rgs (idem).

- augmenter 6x de 2m. tous les 3 rgs (idem).

Continuer à tricoter jusqu’au rang 140.

Rabattre les mailles souplement! (Je me permets d’insister car j’ai du tout défaire et recommencer la fermeture du tricot car il était tout étriqué!)

Et voilà le résultat!

Et porté, ça donne ça!

Avec ce modèle, on peut même se permettre la fantaisie de porter le chauffe-épaules avec les "côtés" sur le devant (on fait donc un quart de tour) pour avoir un aspect pointu de poncho.

Vous remarquez qu’il y a une paire de mitaines assorties. La panoplie parfaite pour affronter l’automne.

Elles sont vraiment très simples. Voici les explications ci-dessous.

Monter 32 m. (soit environ 15cm, ou plus en fonction de la taille de votre poignet)

Tricoter en côtes 1×1 jusque 7 cm de hauteur.

Augmenter de 5 x 2m. tous les 2 rgs (jusque 10,5 cm de hauteur).

Laisser en attente 6m. pour le pouce et continuer à tricoter jusqu’à 18 cm de hauteur.

Rabattre les mailles souplement.

Reprendre les 6m. du pouce et relever 6m.

Tricoter les 12m. en côtes 1×1 jusqu’à la hauteur voulue.

Rabattre les mailles souplement.

Bon tricot à toutes! Et faites chauffer vos aiguilles pour ne pas grelotter cet hiver!

Mitaines avec motif en relief

Brrrrrr! L’hiver approche à grands pas! Il n’arrête pas de pleuvoir et les températures dégringolent. L’occasion pour les tricoteuses de faire chauffer leurs aiguilles! Pour l’instant, je suis en train de tricoter un poncho bien douillet qu’on m’a commandé. Mais en attendant qu’il soit terminé, je vous ai retrouvé des mitaines que j’ai faites il y a longtemps.

Je les avais tricotées pour l’anniversaire de ma môman chérie.

C’est un grand rectangle que j’ai cousu sur le côté. Elles sont en laine un peu plus épaisse avec un motif d’arbre de vie sur fond de jersey envers. Le motif est plus sophistiqué et beaucoup plus compliqué, c’est-à-dire entraînement obligatoire pour les novices! Quand je m’y suis attelée la première fois, j’ai mis une demi-journée rien que pour comprendre comment faire les petites boules, ou nopes pour les connaisseuses.

Je ne peux pas vous donner le patron car il vient d’un bouquin. Mais vous devriez retrouver ce motif dans un livre de motifs de tricot. Vous choisissez ensuite la hauteur et la largeur en fonction de vos besoins. De quoi vous donner des idées pour réchauffer vos mimines cet hiver! Pour d’autres modèles de mitaines, consultez la rubrique "mitaines".

Bon tricot!

Des doigts coupés pour Halloween!

Des doigts coupés! Hin hin hin *vieux rire de sorcière* C’est très de saison pour Halloween!

Oui mais pas des vrais doigts, hein! Des doigts de gants… pour faire des mitaines, voyez-vous! :P C’était la blagounette halloweenesque.

Celles qui m’ont suivie l’année dernière le savent, l’hiver passé, j’avais déjà carburé au tricotage de mitaines, mais c’était au maximum avec un pouce… et pas des plus réussis…

Voilà que je rempile à la demande de Monsieur qui voulait des mitaines… avec des doigts! Arg! Jamais fait ça, moi! Au secours!

Par chance, je suis tombée sur un super patron sur ravelry. Tout simple, tout bien expliqué: Thing Warmers. La seule chose, c’est que ce n’était pas les bonnes proportions par rapport à ma laine. Résultat, la première mitaine est vite retournée à l’état de pelote puisqu’à l’essayage, Monsieur ne savait pas passer les doigts… pas pratique!

Bref, on ne se décourage pas, on re-calcule son coup et on est reparti. Et cette fois, ça a marché! Voyez plutôt.

Elles ne sont pas vraiment parfaites. Il y a des petits trous. Mais dans l’ensemble, j’en suis super fière!

Le voilà les mimines au chaud pour pouvoir passer Halloween sans soucis (et chez Mickey! Le pied!)

Le patron proposé sur Ravelry est bien clair mais en anglais, et adapté à une laine plus épaisse. C’est pourquoi je vous donne mes mesures. On ne sait jamais, ça peut servir!

N’oubliez pas que le concours anniversaire se termine. Pour les retardataires, il est encore temps de s’inscrire ici. Et un Monstrueux Halloween à toutes!!!

Matériel:

- 1 pelote de laine (ici "Extra Soft Merino Grande de chez Veritas : 16m.x23r. = 10×10 cm)

- une aiguille circulaire 6mm.

- des épingles de sûreté ou des chutes de laine pour laisser les doigts en attente.

Techniques:

- relever des mailles: une petite vidéo vaut mieux que mille mots! Cliquez ici pour trouver ce tuto qui m’a sauvé la vie!

- ajouter une maille: pareil, une petite vidéo bien pratique et très claire!

Réalisation:

1. Monter 32m. et tricoter en côtes 1×1 (1m. end., 1m. env.) pendant 14 rgs. Puis tricoter à l’endroit du rang 15 au rang 20.

2. Main droite seulement:

rg. 21: tricoter à l’end. jusqu’au 2 dernières mailles, placer un marqueur, ajouter 1m., 1m. end. ajouter 1 m., placer un marqueur, 1m. end.

rg. 22: tricoter à l’end. (sans enlever les marqueurs)

rg. 23-25-27-29: tricoter à l’end. jusqu’au marqueur, glisser le marqueur, ajouter 1m., tricoter à l’end. jusqu’au marqueur, ajouter une m., glisser le marqueur, tricoter à l’end.

rg. 24-26-28-30: tricoter à l’end.

rg. 31: tricoter jusqu’au marqueur, enlever le marqueur, glisser 10m. sur une épingle, enlever le marqueur et tricoter le reste à l’end.

rg. 32-38: tricoter à l’end.

2. Main gauche seulement:

rg. 21: tricoter 16m. à l’end., placer le marqueur, ajouter 1m., 1m. end., placer le marqueur, tricoter à l’end. jusqu’à la fin.

rg. 22-37: idem main droite.

rg. 38: tricoter 16m. et commencer le rang suivant à cet endroit.

3. Les deux mains:

rg. 39: 11m. end., glisser 8m. sur une épingle, m. end. jusqu’au bout

rg. 40: tout à l’end.

rg. 41: 8m. end., glisser 8m. sur une épingle, m. end. jusqu’au bout

rg. 42: 4m. end., glisser 8m., m. end. jusqu’au bout

4-5-6. Index, majeur et annulaire:

Relever 3m. Tricoter 4 rgs. à l’end. Rabattre les mailles souplement en côtes 1×1.

7. Auriculaire:

Relever 2m.  Tricoter 3 rgs à l’end. Rabattre les mailles souplement en côtes 1×1.

8. Pouce:

Relever 3m. Tricoter 4 rgs. à l’end. Rabattre les mailles souplement en côtes 1×1.

Mitaines en canard bleu

Pour changer, voici la dernière création sortie de mes aiguilles : une paire de mitaines, encore ! Ca fait plus d’un mois que je devais la terminer… mais l’ennui des mitaines m’avait gagné, au grand désespoir de Val qui les attendait, les mimines gelées. Du coup, ce week-end, j’ai pris sur moi. Il fallait bien qu’elle puisse en profiter avant que les beaux jours ne reviennent. Et j’ai redécouvert la rapidité avec laquelle on tricote ces petites choses ! Un régal !

Elles sont toutes simples : quatre torsades cordées sur fond de jersey envers, avec des bordures de côtes 1×1. La laine choisie par Val est de l’Extra Merino (on ne se refuse rien) d’un joli coloris bleu canard (comme c’est étrange, venant d’elle… :) ). Moins d’une pelote pour une paire de mitaines, ça c’est de l’économie !

En bref, elles sont confortables, toutes douces, et toutes classes. Fière!

Petite surprise: le temps de prendre l’appareil photo, un intrus s’était glissé sur notre labo photo improvisé. Il s’est senti évidemment le devoir de venir monter le bout de son nez pour voir ce qu’on faisait. Il n’avait néanmoins pas tout à fait l’air convaincu "Non, mais qu’est-ce que c’est que ces bidules? Et il est où le canard?" Par contre, impossible de rendre la couleur avec la photo. Le beau vert-bleu canard ne passe décidément pas par mon objectif…

Pour les instructions de réalisation, c’est en dessous. Et à la prochaine pour de nouvelles aventures tricotesques!

Réalisation

Monter 42m. sur des aiguilles 4,5 et tricoter 5cm de côtes 1×1.

Commencer le motif de la torsade cordée.

A 6,5cm de hauteur, commencer les augmentations: 5x 1m. tous les deux rangs.

A 9cm, garder 5m. pour le pouce (le reste en attente) et ajouter 11m. Tricoter le pouce jusqu’à la hauteur voulue, puis le coudre sur sa hauteur.

Reprendre la mitaine et continuer les torsades jusqu’à 16cm de hauteur. On veille à solidariser le pouce: on relève 3x 1m. Après quoi, on diminuera de 3m. pour retrouver le bon nombre de m.

A 16cm de hauteur, on termine par un ou deux cm de côtes 1×1.

Coudre la mitaine.

Mitaines simples et élégantes

Pas très original? Encore des mitaines? Je ne suis pas d’accord! Moi, je positive. Encore un nouveau modèle à tester! :D C’est l’avantage des fêtes, on peut en faire pour tout le monde et s’amuser à tester différents modèles et laines.

Je me suis basée sur un modèle trouvé sur ravelry (une mine d’or ce site!), les Susie’s Reading Mitts, que j’ai adapté au type de laine que j’avais choisi. Je l’ai aussi fait à deux aiguilles et pas à 3 ou 4 (trop compliqué pour moi, il fallait que ça aille vite).

Le résultat est plus épais que les originales mais joli quand même et plus chaud!

Tout en étant toutes simples, je les trouve élégantes grâce à leur motif ajouré discret.

Bref, un cadeau idéal: facile et rapide à faire, élégant et utile en ces périodes de grand froid. Et je crois qu’il peut plaire à tout le monde.

Voilà, tous les amis ont les mains rhabillées pour l’hiver… il ne reste que moi qui n’ai encore qu’une paire (les petites roses) toute fine et sans pouce :( . L’avantage de tout ça, c’est que je peux tester des modèles pour après choisir celui que je préfère le plus et le faire pour moi :P . Autre avantage, je m’améliore vachement dans la conception du pouce! Moi qui croyait ne jamais y arriver!

Et d’ici le 25, je pourrais ENFIN vous présenter un nouveau modèle tenu top secret jusqu’ici! Alors, d’ici là, profitez bien des fêtes de fin d’année! Joyeux Noël à toutes!

 

Mitaines molletonnées

Je vous avais prévenu que j’étais en plein dans une session « mitaines ». Les dernières tricotées étaient une commande avec une laine hyper épaisse avec différentes couleurs sur le long du fil. Tricotées en point de riz, ça leur donne un aspect et une texture toute douce et molletonnée.

Une bonne nouvelle :  je m’améliore dans la confection du pouce! Youhouh!

Matériel

- aiguilles 8

- 2 pelotes de laine épaisse (je rajouterai le nom exact quand je remettrai la main sur l’étiquette de la pelote!)

- une grande épingle à nourrice

Points employés

- côtes 1×1: 1 m. à l’endroit, 1m. à l’envers. Au rang suivant, tricoter les mailles comme elles se présentent.

- point de riz: 1m. à l’endroit, 1m. à l’envers. Au rang suivant, tricoter les mailles envers à l’endroit et inversement.

Réalisation

Je tiens à préciser que je ne me suis basée sur aucun modèle et ai fait "au feeling" pour le pouce. La technique n’est peut-être pas très "académique" mais elle a marché pour ce modèle.

- Pour environ 19cm de tour de main, monter 19m.

- Tricoter environ 5cm en côtes 1×1.

- Continuer au point de riz.

- A environ 8cm de hauteur, augmenter 2x d’un maille (on a alors 21m.)

- A la hauteur désirée pour le pouce, ajouter 4m. et tricoter 6m. en point de riz jusqu’à la hauteur voulue pour le pouce (laisser le reste des mailles sur une épingle à nourrice en attente).

- Rabattre les mailles souplement et coudre le pouce.

- Reprendre les mailles laissées en attente et continuer au point de riz.

- Deux rangs en suivant, en arrivant au pouce, relever une maille (cela rend le pouce solidaire du reste de la mitaine).

- Ensuite, diminuer de deux mailles (les deux mailles relevées du pouce) afin de revenir à 21m.

- Tricoter jusqu’à la longueur voulue, rabattre les mailles sur l’envers et coudre les côtés de la mitaine.